AdobeStock_206335410.jpeg

Repérage et accompagnement des conduites addictives

Description

Type d'intervention

SENSIBILISATION AUX CONDUITES ADDICTIVES
(3 HEURES)
• Addiction, dépendance ou conduite addictive : de quoi parle t-on ?
- Représentation sociale en addictologie
- Historique des substances psychoactique
- Etat des lieux des conduites addictives : chiffres clés de la consommation de substances psychoactives dans le monde
- Les mécanismes de la dépendance
• Les différents types d’addiction
- Les substances licites réglementées : alcool, tabac, médicaments psychoactif …

- Les substances illicites : cannabis, cocaïne et opiacé, nouvelles drogues de synthèse….

- Addiction sans substance psychoactive
▪ Télévision, jeux pathologiques, troubles des conduites alimentaires, achat compulsif, sexualité…


Alcool et 3ème âge : EHPAD ou vie à domicile, ça change quoi ?

▪ Alcoolisme à début précoce
▪ Alcoolisme à début tardif
▪ Chiffres clés
▪ Sevrage alcoolique ou consommation controlée ?
▪ Quels bénéfices attendre d’une réduction de la consommation d’alcool après 60 ans ?

ROLE DES SOIGNANTS DANS LA DEMARCHE DE PREVENTION DE LA DEPENDANCE A L’ALCOOL
(3,5 HEURES)
• Rôle du soignant dans l’accompagnement des personnes addictives
- L’écoute : les 6 attitudes d’écoute
•Attitude d’aide ou de soutien
•Attitude de décision
•Attitude d’évaluation
•Attitude d’enquête
•Attitude d’interprétation
•Attitude de compréhension (écoute active)

- Le repérage
- Le RPIB c’est quoi ?
- L’intervention brèvre pour réduire les risques, éviter la dépendance et réduire les dommages

- L’accompagnement et/ou L’orientation vers les structures adaptées










• Prévention et accompagnement de la dépendance à l’alcool en EHPAD
- Comprendre l’alcoolisation pour mieux faire comprendre
- 10 Grammes sinon rien : Notion de dose alcool
- Savoir identifier pour agir, orienter et accompagner
• Vers une démarche collective de la prévention des addictions
- Contexte réglementaire de la consommation d’alcool en établissement
- Mise en place d’une démarche collective de la prévention des addictions : risque alcool
- Repérage des situations problématiques individuelles et conduites à tenir
- Protocole de gestion d’un état d’alcoolisation
. alcoolisation aigüe
. Alcoolisation chronique : savoir repérer pour agir et orienter

MISE EN ŒUVRE DE STRATEGIES D’ACCOMPAGNEMENT
( 3,5 HEURES)
• Souffrance dans sa relation avec la personne âgée addictive
- Comment mettre en place la « bonne distance affective » ?
- la communication et ses obstacles : déformation de la communication, la subjectivité, la fixation
- Comment les surmonter : attitudes verbale et non verbale
- retour sur la notion de proxémie


• Repères pour la mise en œuvre de stratégies d’accompagnement des personnes addictives
- Ouvrir le dialogue : un véritable acte de soin
▪ Quand et comment aborder la problématique de la consommation d’alcool ?
▪ Modes d’accompagnement de la personne et de son projet de réduction ou d’arrêt de la consommation d’alcool
- Repérage et évaluation de la consommation d’alcool : RPIB
▪ Analyse des différentes attitudes thérapeutiques possibles en entretien dans le cadre d’une recherche de consommation d’alcool problématique :
o La fuite de l’alcool
o La fuite de l’excés
o La culpabilisation
o La neutralité
o Repérage sans questionnaire
o Repérage avec questionnaire
o Intervention brève

- Renforcer la motivation : cas pratique et présentation d’outils motivationnels
▪ Concept intégratif pour changer un comportement en 3 minutes :
o Modèle de PROCHASKA et DICLEMENTE : stade décisionnel du changement
o Modèle de MILNER et ROLLNICK : conviction-confiance
o L’entretien motivationnel
▪ L’échelle dynamique d’évaluation partagée
o Présentation d’un bilan éducatif partagé
o Présentation des résultats d’un accompagnement grâce à cet outil à partir d’un cas concret
o Présentation d’un programme d’ETP en ddicologie : addicto-thème- 2015 : ANPAA 34
▪ Méthode RDR : réduction des risques
o Présentation d’un carnet de suivi en alcoologie

SPECIFICITES DE L’ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE (
1H30)

. La particularité de l’intervention à domicile et le piège des contres-attitudes des intervenants au domicile.

- L’intervenant à domicile et la personne agée : une rencontre en 3 dimensions : vieillesse, dépendance, psychopathologie

- Comprendre ses difficultés face aux nombreux échecs et rechutes de la personne prise en charge : la rechute, une étape majeure pour le patient dans son processus de changement.

- Solitude du soignant à domicile et gestion des états de crise du patient :

- Soignant à domicile: une obligation de lâcher prise et de Délégation de tout ou partie de la prise en charge

- Faire le deuil de la toute-puissance soignante :


. dévelloppement des stratégies d’adaptation du patient et incitation au changement des habitudes du quotidien :

- Les techniques de communication adaptées pour instaurer une relation privilégiée : le pouvoir de la reformulation

VERS UNE AIDE ET UN PARTENARIAT EXTERNE ( 1H30)
• Les limites de prise en charge par le professionnel et la mise en place d’une aide extérieure


. Orienter et diriger les patients vers des structures adaptées

- médecine de ville et conduite addictive : quelles solutions et comment mobiliser les structures existantes pour un accompagnement spécifique?

Domaine d'enseignement

Contenu adaptable aux besoins des établissements ?

Santé

Documents de présentation

Volume horaire

Entre 10 et 15h

Volume horaire adaptable aux besoins des établissements ?

Voir qui propose cette intervention