Retour au Blog
🎓 Pédagogie
đź“ť Infos

Comment utiliser ChatGPT dans l'enseignement supérieur ?

Depuis quelques mois, un débat fait rage dans le domaine de l'enseignement. Faut-il bannir les intelligences artificielles ? Comment limiter l'utilisation de ChatGPT ? Est-il encore possible d'éviter la triche de mes étudiants ?

‍

L'objectif de cet article va être de démontrer qu'il est possible de combiner l'apprentissage et l'intelligence artificielle. Que ce soit à travers des évaluations, l'utilisation de prompts, ou encore pour trouver des ressources, découvrez comment ne pas louper le train de l'IA en tant qu'école et intervenant.

‍

ChatGPT dans l'enseignement supérieur

‍

L'arrivée de ChatGPT

‍

Lancé fin novembre 2022, le logiciel d'intelligence artificielle ChatGPT a fait une arrivée tonitruante dans le monde de la tech. Mais si certaines personnes pensaient que cela n'allait rien bousculer, elles se trompaient. On peut considérer cette arrivée comme une petite révolution, similaire à l'arrivée d'Internet.

‍

Mais ce qui nous intéresse ici, c'est l'utilisation de ChatGPT dans le monde de l'enseignement supérieur. Comme toute nouveauté, il faut rapidement se mettre à la page sinon on risque d'être vite dépassé. Un sujet que certains intervenants ou écoles n'avaient pas vu venir. Les étudiants eux, ont à la différence très vite compris à quelles fins pouvait servir cette toute nouvelle intelligence artificielle.

‍

Aujourd'hui, certaines écoles ont décidé d'interdire l'utilisation de ChatGPT à leurs étudiants. Une pratique qui peut paraître très arbitraire, mais qui permet à l'école d'écarter tout soupçon de triche.

‍

‍

Les premières interdictions de ChatGPT

‍

Ce que reprochent principalement les professeurs et les intervenants, c'est la facilité d'accès à ChatGPT. La dépendance à l'intelligence artificielle pour certains devoirs peut inquiéter, tout comme le manque d'esprit critique. Mais cet outil doit servir d'assistance et ne pas devenir un substitut à l'apprentissage.

‍

Le premier cas public en France d'interdiction de ChatGPT fut celui de Sciences Po Paris en début d'année 2023. Elle s'applique pour la réalisation des devoirs écrits et oraux seulement. Après avoir remarqué plusieurs cas de triche dans certains établissements, ils avaient suivi la voie de nombreuses universités américaines.

‍

Une réaction qui n'avait pas fait flancher les autres universités et écoles françaises qui préféraient à l'époque faire avec cette intelligence artificielle.

‍

‍

Utiliser ChatGPT dans son enseignement

‍

L'objectif n'est pas de vous convaincre que vous devez absolument utiliser ChatGPT dans vos cours, mais de démontrer qu'il est possible de l'utiliser en mettant un cadre, une limite. Alors laissez-vous guider, c'est parti !

‍

Comment les intervenants peuvent utiliser ChatGPT lors de leurs interventions ?

‍

Tout d'abord, il faut bien expliquer que ChatGPT n'est pas une source sûre d'information. En tant qu'intervenant, vous ne pouvez pas vous limiter à cette source, ni lui demander de vous créer un cours de toute pièce.

‍

Le plus important est de se concentrer sur la création de prompts qui pourront vous aider à construire votre cours. Pour ce faire, je recommande ces deux extensions gratuites qui sont susceptibles de vous aider :

‍

- ScholarAI : Si vous souhaitez rechercher des articles, des études avec des sources correctes, c'est le plug-in qu'il vous faut. Entrez votre recherche et en quelques secondes vous tomberez sur des recherches faites par d'autres enseignants. C'est la manière la plus simple et la plus rapide pour regrouper différentes sources sur un sujet commun.

‍

- AskyourPDF : Pour cette extension on retrouve un outil qui va vous permettre d'avoir le résumé d'un long PDF. De quoi gagner du temps sur certains longs documents. Si vous possédez la version payante de ChatGPT, vous devrez pouvoir réaliser cette action sans avoir besoin de l'extension.

‍

Vous avez donc quelques outils qui pourront vous aider à alimenter et à créer votre cours, mais quid de l'utilisation en classe ?

‍

De mon point de vue, cette intelligence artificielle peut présenter de nombreux avantages.

‍

C'est un outil très complet, il serait illogique de s'en priver. Ce n'est pas parce que l'on présente un statut d'intervenant que l'on est censé être un puits de savoir. Pourquoi ne pas utiliser ChatGPT pour créer des petits quiz lors de vos cours ? Si vous préférez faire ça maison, vous pouvez importer un Excel dans ChatGPT afin d'y intégrer vos réponses générées par l'IA.

‍

Mais si vous voulez quelque chose créé de toute pièce par l'intelligence artificielle, j'ai quelque chose pour vous !

‍

L'outil Quiz Wizard est parfait pour ceux qui souhaitent générer des quiz très rapidement sur un thème choisi. Importez le PDF de votre cours directement dans l'outil et l'IA se chargera de vous créer questions et réponses ! On sait à quel point il peut être compliqué de trouver de fausses réponses crédibles, Quiz Wizard le fait pour vous.

‍

Repassez quand même sur le résultat final car ce ne sera sûrement pas parfait, mais le temps gagné est énorme !

‍

‍

Comment est-il possible de créer des évaluation avec l’aide de ChatGPT ?

‍

On rentre dans le point qui peut effrayer les intervenants, les évaluations. Comment laisser les étudiants utiliser pleinement ChatGPT sans avoir peur d'avoir 30 copies identiques et parfaites à la fin ?  Je pense qu'il faut prendre le problème à l'envers. Et si on s'occupait plus du raisonnement pour arriver à la solution plutôt que du résultat en lui-même ? Le but est donc de former les étudiants à réaliser les meilleurs prompts possibles et ainsi de voir par quels moyens ils arrivent au résultat final.

‍

C'est Valentin Schmite, un professeur de Sciences Po qui a mis en place ce type d'évaluation. Voici le sujet qu'il a proposé à ses étudiants : "En utilisant ChatGPT, rédigez une note stratégique à destination de la ministre de la Culture sur la façon d'accompagner les métiers créatifs face aux mutations qu'entraîne l'intelligence artificielle".

‍

Et ce n'est pas cette note stratégique qui sera jugée à la fin mais bien le chemin pour y arriver et la réflexion amenée dans la rédaction du prompt. Car oui, bien prompter n'est pas une tâche facile à réaliser et cela demande du travail.

‍

Alors plutĂ´t que de fuir et maudire ChatGPT, pourquoi ne pas essayer d'embrasser cette intelligence artificielle en adoptant une nouvelle vision.

‍

‍

Si vous souhaitez en savoir plus sur la pédagogie, retrouvez tous nos autres articles juste ici.

Et si devenir intervenant vous tente, c'est par ici sur Tenors !

#
ChatGPT
#
Intelligence artificielle
#
enseignement
#
Intervention
🎓 Pédagogie
đź“ť Infos