Retour au Blog
🎓 Pédagogie
đź›  Outils

L'utilisation du QCM

Le QCM est l’une des méthodes d’évaluation les plus courantes. Dans cet article, je vais vous donner les avantages et les inconvénients de son utilisation.

Et si vous n’avez pas l’habitude de l’utiliser, je vous expliquerai en fin d’article comment bien concevoir un questionnaire à choix multiples.


Alors que vous vous en serviez déjà ou non, vous êtes les bienvenus ici !

Tout d’abord, je tenais à dire que ce type d’évaluation permet à vos apprenants de développer leur sens de l’analyse et de la décision rapide. Un point important, surtout lorsqu’on sait que vos étudiants sont souvent débordés.


Comment utiliser le QCM ?



Les avantages du QCM :

  • Facile Ă  mettre en place ! RĂ©alisable directement grâce Ă  un Google Forms, rien de plus simple Ă  faire.


  • Vous pouvez utiliser un logiciel qui corrige automatiquement les QCM de vos apprenants ! Attention cependant au type de crayon Ă  papier utilisĂ©.


  • SI vous dĂ©cidez de ne pas le faire, un QCM reste très rapide Ă  corriger. Pas de longues copies qui vous prennent tout votre après-midi.


  • Envoyez facilement les rĂ©sultats vers des classeurs Excel. De quoi facilement faire de nombreuses statistiques avec ce que vous ont rendu vos apprenants.


Les inconvénients du QCM :


  • Tout d’abord, le risque de triche est important. Si vous mettez en place ce type d’exercice, vous devez ĂŞtre constamment aux aguets. Il est logiquement bien plus facile de tricher lors d’un QCM que lors d’une Ă©tude de cas par exemple.


  • On peut croire que crĂ©er un QCM ne prend pas beaucoup de temps, dĂ©trompez-vous ! Il est très compliquĂ© de trouver de fausses rĂ©ponses qui paraĂ®tront crĂ©dibles auprès de vos apprenants.


  • Vous ne pouvez pas tout Ă©valuer avec un QCM. Étant donnĂ© que c’est juste une case Ă  cocher, cela peut ĂŞtre du pur hasard. Vous ne pouvez pas juger leur capacitĂ© rĂ©dactionnelle, ou encore leur raisonnement.


  • Pas de question ouverte possible. Vous ne permettez pas Ă  vos apprenants de dĂ©velopper leur rĂ©ponse.

À partir de maintenant, voyons comment bien mettre en place un QCM tout en respectant ses objectifs pédagogiques.

Les questions du QCM

  • Pour commencer, vos Ă©tudiants doivent connaĂ®tre toutes les règles du questionnaire. Peut-on cocher plusieurs cases ? Quel est le barème ? Est-ce que je perds des points si je rĂ©ponds mal ?


  • Toutes ces questions doivent avoir une rĂ©ponse afin de limiter les incomprĂ©hensions.


  • Ensuite, il est important de bien dĂ©finir la problĂ©matique de chaque question pour qu’elles soient bien comprises. Mais attention ! Une seule problĂ©matique par question, ne perdez pas vos apprenants.


  • Vos questions doivent ĂŞtre indĂ©pendantes les unes des autres afin de bien respecter le système de notation.


  • Il est primordial que votre QCM soit Ă  la forme interrogative. Cela permet Ă  l’apprenant de ne pas ĂŞtre perdu.

Les réponses d'un QCM

  • La bonne rĂ©ponse doit ĂŞtre claire. Elle ne doit pas trop se rapprocher d’une autre fausse.


  • Assez logique mais ne mettez pas la rĂ©ponse correcte au mĂŞme endroit Ă  chaque fois. Choisissez l’alĂ©atoire.


  • Pour vos « fausses rĂ©ponses », veillez Ă  ce que le thème et la façon dont vous l’écrivez soient similaires Ă  la bonne rĂ©ponse.


  • Pensez Ă  bien vous relire après l’écriture de vos rĂ©ponses. Attention Ă  ne pas trop donner d’indices.

Le barème d'un QCM


  • Comme dit auparavant, le barème doit absolument ĂŞtre connu des Ă©tudiants.


  • Si vous le souhaitez, vous pouvez noter nĂ©gativement les mauvaises rĂ©ponses des Ă©tudiants. En faisant ça, vous allez les forcer Ă  prendre leur temps et Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  chaque question.


  • S’ils dĂ©cident de ne pas rĂ©pondre par peur de perdre des points, vous pouvez Ă©galement les sanctionner. Il est important d’essayer.


  • Pour la notation des points, c’est Ă  votre guise. Tant que vous avez prĂ©venu vos apprenants avant tout se passera bien !



N’oubliez pas, vous ne pouvez pas vous contenter de ne faire que des QCM pour noter vos étudiants. Cependant, c’est un bon compromis, soit pour savoir leur niveau au début d’un cours, soit pour voir s’ils ont bien retenu une leçon.


Cela peut également être une bonne solution pour faire gagner des points « bonus ».


Pour retrouver nos autres articles pédagogiques, cliquez juste ici.

‍

#
MĂ©thode
#
enseignement
#
Formation
#
Intervention
🎓 Pédagogie
đź›  Outils