Retour au Blog
🎓 Pédagogie

2 techniques pour apprendre rapidement et efficacement

Il existe de nombreuses techniques d’apprentissage plus connues les unes que les autres. Mais l’objectif que l’on va rechercher aujourd’hui dans cet article est l’efficacité.

Ces techniques ne sont pas très compliquées à comprendre et à mettre en place, il faut seulement s’y tenir si vous voulez que ça fonctionne.

‍

Apprendre plus efficacement

‍

48h pour apprendre

‍

Cette technique n’est pas faite pour être durable.

Elle s’applique si vous devez apprendre un sujet rapidement et que vous voulez vous y mettre à fond. Elle va demander pas mal d’implication de votre part, alors accrochez vous c’est parti !

‍

Première étape :

‍

Vous allez devoir lire si possible 3 fois en intégralité ce que vous devez apprendre. Si vous êtes vraiment dans le rush, vous pouvez vous contenter d’une fois, mais l’objectif est vraiment de bien cerner votre sujet.

C’est la trace mnésique qui va être éveillée à ce moment-là. Plus simplement, ce sera le premier pont entre les synapses et les neurones. Votre cerveau va donc retenir des informations à votre insu.

Ensuite, il va être primordial d’identifier les informations importantes pour vous. Cela va permettre de détacher ce qui ne sert à “rien” de l’utile.

Prenez directement des notes sur votre support d’apprentissage, que ce soit un cours ou un livre. Si possible prenez vos notes à voix haute. Cela va permettre de travailler plusieurs mémoires :

‍

  • Visuelle, en lisant votre support
  • Auditive, en rĂ©citant Ă  voix haute
  • KinesthĂ©sique, en prenant des notes

‍

N’hésitez pas à utiliser des feutres de couleur, votre cerveau y sera assez sensible et retiendra les informations en fonction des couleurs.

On passe à une partie très importante de cette première étape, la création de flashcards. Pour ceux qui ne seraient pas à l’aise avec ce terme, une flashcard est une petite fiche de révision qui permet d’apprendre quelques informations rapidement.

Mais dans ce cas précis, le but n’est pas de mettre la question d’un côté de la carte et la réponse de l’autre. L’objectif est de créer des thèmes avec vos différentes cartes et de vous faire des petits dessins qui vous aideront à mieux les mémoriser. Pensez à utiliser de la couleur sur vos flashcards également.

Les grandes fiches de révision vous seront inutile dans ce cas précis. En effet, elles sont utiles quand vous avez plusieurs semaines ou mois pour apprendre un sujet. Sur 48h, le temps sera bien trop limité pour avoir de nombreuses informations détaillées à retenir.

Il faut donc bien synthétiser les idées et les informations à retenir sur vos flashcards.

Une fois toutes les cartes réalisées, vous pouvez éliminer et mettre de côté celles que vous êtes sûr de ne jamais oublier.

Cette étape devrait bien vous prendre une demi-journée. C’est certes un processus assez long, mais il vous permettra de mettre les bases et d’avoir déjà une première phase de compréhension de votre sujet.

‍

Phase d’apprentissage

‍

Alors bien entendu lorsque l’on passe à la phase d’apprentissage, le but va être de s’exercer et d’apprendre le plus fréquemment possible. Pensez donc à mettre les cartes dans votre poche afin de pouvoir les sortir à tout moment.

Si possible, essayez de réviser en marchant, et en faisant des gestes à voix haute. Mimer ce que vous voulez apprendre vous aidera à tout retenir.

Pour développer votre GPS interne, n’hésitez pas à quitter votre bureau pour apprendre. Aller travailler dans un nouveau lieu améliorera votre apprentissage.

‍

Phase d’auto-test

‍

Il est très important de se tester, c’est un très bon moyen de retenir un maximum d’informations. Passez en revue toutes vos flashcards et faites ressortir toutes les idées qui vous passent par la tête quand vous tombez sur les différents thèmes.

Répétez cette opération le plus de fois possible pendant votre dernière journée de révision.

Petit à petit, sortez les flashcards que vous maîtrisez à 100%, ça ne sert à rien de continuer à vous tester sur ce que vous savez déjà.

‍

TRES IMPORTANT, n’hésitez pas à vous faire tester par votre entourage. Cela rajoute une certaine forme de pression et si vous vous trompez votre cerveau retiendra cette erreur et devrait bien moins la reproduire.

Merci Ă  Fabien Olicard pour cette technique.

‍

La méthode Feynman

‍

Commençons par présenter rapidement qui était ce grand monsieur. Richard Feynman est l’u des plus grand physicien américain du XXe siècle. Ses travaux sur la physique quantique sont encore très réputés aujourd’hui, mais sa méthode d’apprentissage révolutionnaire est assez peu connue de mon point de vue.

Alors tout d’abord il faut savoir que c’est une technique qui s’applique à tout type de sujet ou de concept.

Cette méthode tient en 4/5 étapes et si on devait la résumer on dirait qu’il s’agit d’avoir la capacité d’apprendre un sujet complexe à un enfant de 8 ans.

C’est parti pour la première étape.

‍

Etape 1 :

‍

Commencez par vous munir d’un papier et d’un crayon. Il est important de faire ça sur feuille afin de travailler votre mémoire kinesthésique.

‍

Etape 2 :

‍

La deuxième étape de cette méthode est d’identifier le sujet sur lequel vous voulez vous améliorer ou vous évaluer. Notez vraiment tout ce que vous savez sur le sujet, jusqu’au moindre détail. Cela peut être très précis ce n’est pas un problème.

N’hésitez pas à rajouter des connaissances que vous venez de trouver un peu partout sur le sujet afin de vraiment étoffer ce papier de tout ce que vous pouvez savoir.

‍

Etape 3 :

‍

C’est la phase qui fait la particularité de cette méthode. Vous allez reprendre toutes vos notes et les expliquer comme si vous parliez à cet enfant de 8 ans. Utilisez donc un maximum de mots simples, vous ne devez pas perdre cet enfant avec des mots trop complexes.

Une bonne techniques est d’utiliser pleins de métaphores ou d’exemples de la vie courante. Cela parlera forcément à cet enfant.

En gros soyez clairs et concis afin de ne pas lasser l’enfant car vous n’aurez pas son attention durant des heures.

Ce qui est bien avec cette méthode c’est que l’on ne peut pas se cacher derrière des connaissances que l’on n’a pas. Si vous avez du mal à retranscrire vos idées facilement, c’est que vous avez des lacunes à certains endroits. C’est donc une belle transition pour l’étape 4 !

‍

Etape 4 :

‍

Car oui l’étape 4 va constituer en l’identification de ces dites lacunes. Pour les trouver il va falloir se poser ces différentes questions :

  • J’ai du mal Ă  reformuler quoi ?
  • J’ai du mal Ă  expliquer quoi ?
  • Qu’est-ce qui m’échappe ?
  • Qu’est-ce que j’ignore ?

‍

Le but après avoir répondu à ces questions va être de combler ces lacunes en utilisant des livres, internet… Toutes les sources fiables d’informations que vous pouvez trouver sont bonnes à prendre.

Laissez vous le temps de recherche dont vous avez besoin pour compléter vos connaissances. La vraie phase d’apprentissage de cette méthode se trouve ici. Identifier soi-même ses manques sur un sujet engendrera un meilleur encodage dans votre mémoire.

‍

Ce petit cheminement vous a permis de comprendre que vous aviez des failles dans ce que vous pensiez connaître, même si vous pensiez tout savoir de votre sujet.

Pour terminer cette sorte “d’expérience”, vous pouvez réellement vous tester, seul devant une caméra ou avec une personne de votre entourage. Racontez tout ce que vous savez toujours en simplifiant un maximum. Là où vous bloquez, c’est là où sont encore les points d’amélioration.

Retravaillez ces points jusqu’à ne plus avoir aucun souci lors de votre explication et tout sera parfait !

‍

Pour d'autres articles pédagogiques cliquez ici.

#
Conseil
#
pédagogie
🎓 Pédagogie