Retour au Blog
đź“ť Infos
🎓 Pédagogie

Comment intervenir dans l'enseignement supérieur ?

Que la transmission de votre savoir et de votre expérience soit une vocation ou la possibilité de toucher un revenu complémentaire (ou les deux), devenir intervenant dans l’enseignement supérieur reste une formidable opportunité.


Les grandes écoles ainsi que les établissements publics sont en effet constamment à la recherche d’intervenants extérieurs pour donner des cours, plus ou moins réguliers, à leurs étudiants.


Mais comment intervenir dans l’enseignement supérieur ? Faut-il un niveau de diplôme ou des qualifications particulières ? Et quelles sont les voies de recrutement les plus efficaces (et les moins chronophages) ?


Tenors fait le point avec vous sur les prérequis pour devenir speaker dans l’enseignement supérieur et où trouver les bonnes opportunités.



Quelles sont les certifications ou diplômes exigés pour devenir intervenant dans l’enseignement supérieur ?


Tout le monde peut-il devenir intervenant dans l’enseignement supérieur ?


En théorie, oui. Les exigences en matière de formation (Bachelor, Master 1, Master 2, etc.) dépendent entièrement de l’école qui recrute. Certaines seront plus ou moins regardantes en ce qui concerne vos diplômes. D’autres s’intéresseront plus à votre niveau d’expérience dans un domaine précis (journalisme, product management, architecture…)


Pour ce qui est de la certification, les prérequis dépendront là encore de la grande école ou de l’université qui recherche un intervenant. On peut vous demander un numéro d’intervenant, en particulier si l’établissement travaille avec Pôle Emploi ou le CPF. Néanmoins, il est rare qu’il s’agisse d’une obligation.


Les exigences concernant le recrutement de formateurs extérieurs auront bien souvent trait à votre expertise métier. Les grandes écoles (comme EdTech, HEC, Sciences Po) répondent par exemple à des standards internationaux fixes, notamment ceux de l’AACSB. Chez les professionnels par exemple, elles recruteront presque exclusivement des profils avec un bac+5 minimum et une expérience professionnelle significative (comme la direction d’un service à part entière).



Les qualités requises pour intervenir dans l’enseignement supérieur


Au-delà de votre formation et éventuelle certification, intervenir dans l’enseignement supérieur suppose également de posséder certaines qualités (soft skills).


Là encore, les établissements de l’enseignement supérieur auront chacun leurs propres exigences. Mais la grande majorité recherche des profils sachant faire preuve de pédagogie. Un bon speaker est capable de simplifier des connaissances complexes ou conceptuelles. Son expérience professionnelle doit aussi lui permettre d’ouvrir l’esprit de ses étudiants et de leur offrir de nouvelles perspectives.


Ce côté pédagogue est d’autant plus important pour les étudiants postbac et les primo-arrivants, qui ont vécu ces dernières années compliquées et sont à la recherche de mentors.


Pour les étudiants de second cycle (bac +4 et bac +5), les écoles et facultés recrutent généralement des intervenants plus spécialisés, qui connaissent parfaitement leur métier ainsi que le monde de l’entreprise. C’est particulièrement vrai dans certaines filières pratiques (comme la conduite du changement ou le financement d’entreprise). Les établissements rechercheront alors un expert métier plutôt qu’un académique, plus à même d’aider les étudiants à s’orienter.



Comment intervenir dans l’enseignement supérieur : les différentes voies de recrutement


Pour intervenir dans l’enseignement supérieur, il ne suffit pas d’avoir le bon profil. Encore faut-il trouver les bonnes offres d’enseignant vacataire dans une université ou une grande école de sa région.


Plusieurs options s’offrent à vous pour devenir intervenant. La première est tout naturellement de vous tourner vers l'établissement dans lequel vous avez fait vos propres études. Ce dernier garde certainement un bon souvenir de votre passage et vous accordera plus facilement sa confiance (d’autant plus que vous êtes familier avec l’esprit de l’école). Ne négligez donc pas ce levier.


Vous pouvez également vous orienter vers les réseaux sociaux professionnels, comme LinkedIn (et dans une moindre mesure Viadeo). Suivre les écoles qui vous intéressent, en interagissant avec leur contenu et répondre à une éventuelle offre (ou soumettre une candidature spontanée directement auprès du  responsable de la formation ou de l’établissement) peut ainsi être une option… si vous avez un peu de temps devant vous.


Cette méthode de recherche et de recrutement est en effet plutôt aléatoire. De plus, elle vous met en concurrence directe avec des dizaines, voire des centaines d’autres potentiels intervenants et formateurs.



Devenir intervenant en s'inscrivant sur Tenors


Si vous vous demandez comment intervenir dans l’enseignement supérieur, sans passer trop de temps à chercher les bonnes annonces et à candidater, une bien meilleure solution peut être de vous inscrire gratuitement sur Tenors.


Notre plateforme est en effet spécialisée dans la mise en relation des experts formateurs et des enseignements de l’enseignement supérieur. Vous pourrez donc avoir accès à un grand réseau d’écoles et d’universités à la recherche de speakers.


Vous pourrez vous créer un profil et recevoir directement des sollicitations ou postuler aux opportunités qui vous intéressent dans votre domaine d’expertise (relation client, commerce international, entreprenariat/création d’entreprise).


Notre moteur de recherche vous permet de plus de filtrer les opportunités d’intervention dans l’enseignement supérieur en fonction de critères précis (localisation, le niveau des élèves, sous-domaine d’expertise).

Comment booster sa candidature avant de postuler à un poste d'intervenant dans l’enseignement supérieur ?


Avant de vous lancer pour devenir intervenant dans l’enseignement supérieur, pensez à bien préparer votre candidature. Tenez compte du fait que les établissements reçoivent des dizaines de candidatures. Au-delà de votre formation ou de l’expérience dont vous disposez dans votre domaine, vous devrez en effet montrer que vous avez compris quelles étaient les exigences en matière d’intervention.


Il peut par exemple être intéressant de préciser quel sera le format de vos cours (quels modules vous avez préparé). L’école pourra ainsi se faire une meilleure idée de votre programme et de son contenu et votre candidature paraîtra plus sérieuse et réfléchie.


Vous souhaitez intervenir dans l’enseignement privé. Inscrivez-vous gratuitement sur Tenors et recevez vos premières offres de grandes écoles et universités.

‍

#
Intervention
#
enseignement
#
Formation
đź“ť Infos
🎓 Pédagogie